Actus

Les Arts du Cirque à Cité La Chaux 13 Apr 2022
  • Cirque Social _ Pic 3.jpg
  • Cirque Social _ Pic 1.jpg
  • Cirque Social _ Pic 2.jpg
  • Cirque Social _ Pic 4.jpg

Depuis fin 2020, le Cirque Social de Cité La Chaux accompagne des jeunes et des enfants en situation vulnérable de Cité La Chaux et leur propose des activités pédagogiques qui se basent sur les Arts, notamment sur les Arts du Cirque, pour les ramener vers des valeurs essentielles. Rencontre avec Marie Giblot Ducray, responsable du projet.



Le « Cirque Social de Cité la Chaux » est un projet né d’un besoin de développement socio-économique de Cité La Chaux. Pouvez-vous en dire plus sur les débuts du projet ?

Cité la Chaux, village de pêcheurs situé en bord de mer, a été directement impacté par la marée noire d'août 2020. On était juste après le premier confinement national qui avait déjà mis une grosse pression sur les familles quand le M.V. Wakashio s'est échoué sur les récifs du sud-est de Maurice.
La marée noire a été non seulement un traumatisme psychologique pour chacun, mais aussi un facteur aggravant une situation économique déjà en équilibre précaire pour beaucoup. Avec la pollution et la fermeture du lagon, un grand nombre de foyers vivant de la mer (tourisme, pêche etc..) s'est retrouvé sans revenus et sans perspectives. 
Lady Marie Claude Sériès, ayant conscience de la gravité de la situation, de la détresse économique et psychologique dans laquelle se sont trouvés les habitants de La Chaux, a voulu agir et contribuer à soutenir les plus vulnérables.
Elle a eu l'idée de créer un Cirque Social, selon un concept existant dans le monde, d'abord pour les enfants, mais aussi pour le développement socio-économique de la communauté. 
Elle contacte alors Camille Sénèque de l'ONG TIPA. Cette association a une expérience confirmée auprès des enfants depuis plus de 12 ans, et propose une approche pédagogique ayant fait ses preuves, centrée sur le développement de l'enfant et la transmission de valeurs citoyennes à travers l’art (www.tipa.mu).

Donc, en novembre 2020, le projet est lancé en partenariat avec TIPA, qui assure, pendant une année, l’accompagnement du Cirque Social de Cité La Chaux…

Oui, nous avons bénéficié de leur expertise en tant que structure associative et de leur expérience de la pédagogie à travers l’Art, qui rejoignait complètement l'objectif du Cirque Social. J’ai été contactée pour coordonner le projet dès le départ.
Nous avons fait une Colonie de Vacances de huit jours en décembre 2020 sur le thème du Cirque pour les enfants de La Chaux âgés entre 7 et 14 ans. Pour tester le concept, mais surtout et avant tout pour remédier au stress ambiant, au manque d'activités pour les enfants depuis plusieurs mois, ramener la joie et l'espoir le temps d'une colonie. Cela a été un gros succès. Les enfants ont adhéré tout de suite, ils étaient motivés et heureux et plus de 85% d'entre eux ont suivi le programme complet de la colonie.
Nous avons également collaboré avec l'ONG Mahebourg Espoir et son Education Center pour les adolescents de 11 à 17 ans, d'abord avec un mini-festival d'activités artistique, suivi d'un programme continu d'activités choisies avec les jeunes, de chant, ravannes et percussions, danse, gymnastique et théâtre, menées par des intervenants-collaborateurs du Cirque Social.
A la suite de ces actions, des rencontres auprès des mamans de Cité la Chaux nous ont permis de recueillir leur ressenti et de cerner leurs principales inquiétudes concernant leurs enfants, notamment les fléaux sociaux comme la drogue et le chômage. Elles déplorent un manque d'activités encadrées pour les enfants, et encore plus à ce moment de post confinement et post Wakashio. Plus aucune activité (football, learning corner etc..) et peu de soutien et d’aide qui s’acheminaient vers eux, en plus de l'arrêt brutal de leurs activités quotidiennes qui étaient très liées à la mer.
A partir de là, nous avons lancé des journées d'activités hebdomadaires en juin 2021, avec un groupe de 45 enfants entre 7 et 14 ans, sur un site en plein air au cœur de Cité La Chaux. Nous avons une équipe composée d'intervenants artistiques professionnels, choisis pour leurs compétences de pédagogues et leur contact avec les enfants, d'animatrices résidentes de La Chaux, qui connaissent les enfants et leurs familles et d'une dizaine de jeunes stagiaires de 17 à 24 ans. 
TIPA a guidé les directions stratégiques et pédagogiques, et a également assuré la transparence et le suivi sur la gestion des fonds apportés par la mécène, Lady Marie Claude Sériès.

 
Et à la fin 2021, vous étiez prêts à vous formaliser en tant qu’association ?

Oui, nous sommes enregistrés depuis fin 2021 comme ONG. Mais avec la fermeture des écoles et les précautions que nous devions prendre, nous n’avons pu aboutir notre petit spectacle de fin d'année aux parents, cela a été un gros coup dur pour nous. Nous reprenons nos activités depuis mi-février 2022, avec des interventions en ravanne, en chant et en arts plastiques dans les espaces publics accessibles, sous un kiosque ou un arbre, au plus près des enfants. 
A partir du 15 de ce mois-ci nous aurons notre « base » qui se trouvera dans Cité la Chaux. Cela nous permettra de nous organiser bien mieux et de structurer de plus en plus notre action.

 
Comment se déroule et se décline le travail effectué avec les enfants ?

Pour l'année 2022, les 45 enfants de 7 à 14 ans, seront répartis en plusieurs groupes pour les ateliers. Nous veillerons à organiser des rassemblements réguliers afin de cultiver un esprit d'appartenance solidaire et pour favoriser les échanges entre eux. Les activités tourneront autour du « Nouveau Cirque » mêlant le chant, la musique, la danse, le théâtre et toutes formes d'Art, aux Arts du cirque traditionnels. Nous proposerons des ateliers de cirque avec entre autres : jonglerie, acrobatie, équilibre et trapèze. L'équipe organisera aussi des jeux collectifs et des opérations de nettoyage.
En 2021, grâce à la contribution d'un intervenant venu de Camp Levieux, enseignant de formation qui se reconnaîtra, nous avons pu intégrer l'alphabétisation de manière ludique via l’apprentissage de chansons en créole comportant de beaux textes et des messages parlants. 
Au sein de ces ateliers artistiques, l’enfant a le temps d'apprendre à son rythme, il peut reprendre confiance en lui et surtout, il a droit au respect de ses camarades, qu’ils soient plus jeunes ou plus âgés. Nous mettons beaucoup d’accent sur la notion de respect de l’autre, d’entraide et de solidarité… Des valeurs qui se perdent dans la société de consommation actuelle et qui permettent aux enfants d'être forts, créatifs et unis dans l'adversité.

 
Cette notion d’entraide et de solidarité au sein même de groupes qui partagent une situation de vulnérabilité permet souvent, il est vrai, de dégager une énergie phénoménale, qu’il est possible de canaliser vers des changements incroyables. Vous croyez dans la force de cet esprit unifié ?

Vous l'exprimez très bien, cet esprit unifié est puissant et ramène l'espoir et le rêve dans des milieux malmenés et déconsidérés par la société. La solidarité est au cœur même du projet du Cirque Social ; le Cirque est traditionnellement une famille et la piste un cercle unissant symboliquement la troupe dans un même objectif, où chacun peut trouver sa place. 
Cet esprit d’entraide entre différents âges et enfants vivant différentes réalités dans une même poche de vulnérabilité est très valorisé au sein du groupe. Et l’impact est visible ; nous voyons concrètement que les enfants s'épanouissent dans ce cadre bienveillant.
A travers nos ateliers, nous essayons de faire passer le message que personne ne mérite d’être laissé pour compte. Cela favorise la tolérance et la liberté d'être soi, avec ses forces et ses faiblesses.
Nos ateliers créatifs engagent également un sens de la rigueur, de la discipline et du dépassement de soi, valeurs propres à la pratique de disciplines artistiques ou sportives, et puissants moteurs de développement personnel.

 
Dans une démarche d’approche participative, le projet fait appel également à cinq mamans de Cité la Chaux, qui sont formées par TIPA. Où en êtes-vous dans l’accompagnement de ces mamans ?

Ces cinq mamans suivent la formation Facilit’Art chez TIPA jusqu’en juillet (formation d’un an en pédagogie interactive) qu’elles commenceront à implémenter très bientôt dans des ateliers, en plus des ateliers cités plus hauts qui seront aussi au calendrier. 
C'est une règle chez nous que les ateliers se passent toujours en présence d'une animatrice ; elles connaissent déjà les enfants et soutiennent les intervenants.
Elles sont les animatrices indispensables au sein de l'équipe, partie prenante du projet, elles connaissent le terrain, les enfants, les familles et les difficultés quotidiennes de chacun. Elles sont le lien et le repère principal des enfants dans le projet.


Comment mieux connaître le Cirque Social de Cité La Chaux et vous soutenir dès maintenant ?

Nous avons un site internet qui permet d'avoir accès à une vidéo de présentation de nos activités de 2021, et de prendre contact avec nous : www.cirquemaurice.org.
Pour nous soutenir, il y a l'option du don financier via notre site, mais le temps et l'énergie de chacun a également une grande valeur et nous invitons les compétences bénévoles souhaitant donner un peu de temps d'accompagnement à se manifester.
Nous avons également une campagne de levée de fonds en cours, en partenariat avec Foodwise via la plateforme de crowdfunding Small Step Matters. L'objectif de cette campagne est d'offrir des repas chauds aux enfants pour les trois prochaines années d'activités.

 

« Retour à la page Actus
Les autres actus de cette ONG
Entrez votre demande (par mots-clefs) :