Fédération internationale des associations de personnes âgées

Santé

Améliorer la qualité de vie des personnes âgées et promouvoir leur bien-être

  • (230) 466 07 09

  • Centre Vaulbert de Chantilly,
    Couvent de Belle-Rose,
    Old Moka Road,
    Belle-Rose,
    Ile Maurice

Numéro d'accréditation auprès du National CSR CommitteeN/1343

Organisation d'activités bimensuelles, rencontres dans les maisons de retraite, rencontres avec les enfants sur le thème des liens intergénérationnels.

Historique Du Groupement FIAPA

La FIAPA, Fédération Internationale des Associations de Personnes Agées, est une association fondée par et pour le bien-être des personnes âgées le 26 septembre 1980 à Paris. Deux ans plus tard, Denyse Vaulbert de Chantilly, à l’époque présidente du Senior Citizen Council et membre du Lions Club de Port-Louis, devenait membre de la Fédération Internationale avant d’être nommée en 1987, chargée de mission de FIAPA.

En 1995, elle est invitée en compagnie de représentants du ministère de la Sécurité Sociale, à assister à l’Assemblée Générale de la FIAPA à Nice, en France. La décision est prise d’ouvrir une branche de la FIAPA dans l’Océan Indien.

Pour renforcer les liens, Denyse Vaulbert de Chantilly et ses amis organisent un rassemblement des associations de l’Océan Indien du 2 au 5 juin 1999 au Centre de Conférence à Grand Baie.

Après cette rencontre Denyse Vaulbert de chantilly qui préside aussi la Commission de Gérontologie du Lions Club de Port-Louis réunit des représentants d’Associations du troisième âge pour la mise sur pied à Maurice de la FIAPA Océan Indien élargie. Un comité travaille sur la rédaction des statuts avec l’aide d’une copie des statuts de la FIAPA de France et d’un fonctionnaire du Bureau du Registrar des Associations.

A partir de Mai 2000, un groupe de travailleurs sociaux, de membres du Lions Club, d’associations de personnes âgées, de responsables des maisons de retraite se réunit chez Denyse Vaulbert de Chantilly et établit un plan de travail pour le reste de l’année.

Voici le bilan à la fin de l’année 2000 :

  • JUIN - Rencontre avec des étudiants de la forme VI (classe terminale au lycée) – THEME du débat : Inter génération, Culture de Paix- Droits et responsabilités des jeunes
  • SEMINAIRE sur « les Relations Intergénérationnelles » en collaboration avec une Association du 3ème âge dans le sud de l’Ile
  • VISITE du Professeur FORETTE ET DU Dr P.CATTEAU – conférence/débat sur la Maladie d’Alzheimer
  • CAUSERIE (débat du Dr Hurdowar sur le thème « COMMENT MAINTENIR EN BONNE SANTE LES PERSONNES DU 3EME AGE »)

Un groupe des membres du comité provisoire travaille sur l’élaboration des statuts. En octobre 2000, Denyse Vaulbert de Chantilly assiste au 20ème anniversaire de l’organisation mené au Parlement Européen à Bruxelles. Les thèmes suivants sont abordés à cette conférence :-

  • Le rôle utile des personnes de plus de 60 ans dans la société
  • L’éclatement du noyau familial à l’âge de la retraite
  • Une transmission de connaissances entre les personnes âgées et les jeunes
  • La constitution d’une groupe de bénévoles (la banque du temps libre)
  • Visites des jeunes aux personnes âgées vivant seules ou dans des maisons de retraite
  • La maltraitance des personnes âgées

De retour de Bruxelles, Denyse Vaulbert de Chantilly fait un compte rendu des travaux de la conférence et se déclare très sensible aux problèmes des proches des patients souffrant de la maladie d’Alzheimer. Le Lions Club de Port-Louis et la FIAPA organisent cette année-là des conférences sur cette maladie. Durant son séjour en France, elle rencontre la présidente de France Alzheimer et visite le Centre de l’Hôpital St Vincent de Paul. La FIAPA Ile Maurice compte rester en contact avec France-Alzheimer pour obtenir plus d’information de même que des casettes et des brochures.

Au début de 2001 a lieu une réunion des membres des associations de personnes âgées, des Lions Clubs de Maurice et des bénévoles pour ratifier le projet des statuts et former un Comité Provisoire en attendant la ratification du projet par le Registrar des Associations. Une deuxième rencontre avec les élèves de la forme VI des collèges de la région sur le thème « Inter génération- Culture de Paix ».

En mai a lieu une visite du Professeur R.HUGONOT et du Dr Pierre CATTEAU- conférences/débat pour médecins, infirmiers/infirmières, responsables des maisons de retraite

  • Conférence sur la Maltraitance des personnes âgées
  • Visite de maisons de retraite

Le Collège des ondes enregistre les interviews du Professeur R.HUGONOT et du Dr P.CATTEAU.

Le 21 septembre 2001 pour la JOURNEE D’ALZHEIMER, le Comité FIAPA en association avec le Lions Club organise une causerie du Dr P.CATTEAU sur la maladie d’ALZHEIMER. Cette causerie est suivie de débats et il est décidé de mettre sur pied une ASSOCIATION MAURICE-ALZHEIMER avec la collaboration des Clubs Lions et FIAPA. Un projet de statuts pour la nouvelle association est préparé ainsi qu’une liste de malades et leurs parents/proches.

Durant les années 2002 à 2005, l’élaboration des statuts requiert plusieurs rencontres des membres du Bureau Exécutif avec le personnel du Bureau du Registrar des Associations. En sus de cela les activités se poursuivent telles que des visites à une quinzaine de maisons de retraite. Lors de la visite un formulaire de recensement donne des renseignements sur le nombre de résidents, les groupes d’âge, l’infrastructure, les conditions d’hébergement, les soins médicaux, le personnel, les activités disponibles. En attendant l’approbation des statuts une campagne de recrutement de nouveaux membres eut lieu par voie de circulaires.

En Novembre 2002, une conférence/débat a lieu lors de la visite du Dr P.CATTEAU et de Suzelle LEBIHAN sur la maladie d’Alzheimer. La FIAPA est invitée par MACOSS (Mauritius Council of Social Services) à un séminaire sur le thème « ETUDE Socio-économique du 3ème âge ».

En Mai 2005, le Groupement FIAPA est enregistré au Bureau du Registrar (Certificat Numéro 8580) et selon les statuts il fallut soumettre la liste des membres, fournir les garanties du Président et du Trésorier auprès de la banque, produire les procès-verbaux des réunions du Bureau Exécutif, de l’Assemblée Générale Annuelle.

L’enregistrement de FIAPA fut communiqué au Président Albert MAGARIAN à Paris et dans sa lettre Denyse Vaulbert de Chantilly écrit ceci : « Nous avons en ce moment deux projets auxquels nous attachons beaucoup d’importance

  • La lutte pour alléger les problèmes de la maladie d’Alzheimer
  • L’amélioration des conditions dans les maisons de retraite, visant à développer un système d’accréditation.

Après l’enregistrement du Groupement FIAPA eut lieu celui de l’Association Alzheimer (Certificat Numéro 8652- date 30 mai 2005). Le groupe de bénévoles animé par Denyse Vaulbert de Chantilly avec la collaboration du Lions Club de Port-Louis et le support de la FIAPA de France forma un comité.

A l’occasion de la journée mondiale d’ALZHEIMER le 21 septembre 2006, qui marquait en même temps le 100ème anniversaire de la découverte de la maladie, la Présidente Denyse Vaulbert de Chantilly lança officiellement le Plan d’Action en présence de la Ministre de la Sécurité Sociale et d’autres personnalités.

A l’heure actuelle le Comité Exécutif du Groupement FIAPA et celui de l’Association Alzheimer comptent chacun sept membres dont 4 siègent sur les deux comités. Ils travaillent en étroite collaboration au Centre Jean Vaulbert de Chantilly, Couvent du Bon Secours, Belle Rose, au sein de deux ONG distinctes mais complémentaires : le groupement FIAPA et l’Association Alzheimer.

Après quelques amendements apportés aux statuts du groupement et approuvés par le Registrar des Associations, une Assemblée Générale est convoquée le 27 mars 2010 et un nouveau Comité Exécutif formé. Un plan d’action est préparé et les membres se mettent à l’œuvre.

  • Accompagner les personnes âgées vers une vieillesse saine et heureuse
  • Lutter contre la dépendance
  • Développer les relations intergénérationnelles
  • Promouvoir le bénévolat
  • Promouvoir le travail en réseau des maisons de retraite
  • Organiser des activités d'animation

 

Devant l’évolution rapide de la société moderne et l’accroissement constant de la durée moyenne de vie, la FIAPA s’est fixée les objectifs suivants :

  • Agir auprès des seniors en les réunissant au sein de clubs locaux, d’associations régionales ou nationales, afin de rompre leur isolement et leur faire reprendre leur place dans la vie sociale et familiale ;
  • Relayer les instances internationales auprès des associations pour :
    • Préparer à la retraite (dans les pays qui en bénéficient)
    • Promouvoir le bénévolat
    • S’acheminer vers une vieillesse saine et heureuse par une préparation individuelle appropriée
    • Lutter contre la dépendance
    • Participer à la vie sociale de la cité par
    • Le bénévolat
    • Les relations inter générationnelles et la famille
    • Les actions auprès des jeunes
    • La sensibilisation des décideurs sur la place que doivent occuper les ainés dans une «société pour tous les âges »
    • La conservation de la mémoire collective
    • Le maintien du noyau familial
    • Le développement des échanges internationaux entre les associations adhérentes afin de comparer leurs expériences pour en tirer des conclusions positives et des exemples de meilleure pratique

Entreprises privées, droits d'entrée des membres, donations.

Nombre de bénéficiaires : Huit homes et une institution (L'Ecole mauricienne du Bien-Etre) figurent dans ce réseau.
Membres individuels : une centaine de personnes

Nos actus
Contactez cette ONG
  • Président
    Dr Pascale Dinan
  • Adresse

    Centre Vaulbert de Chantilly,
    Couvent de Belle-Rose,
    Old Moka Road,
    Belle-Rose,
    Ile Maurice

Entrez votre demande (par mots-clefs) :