CUT - Collectif Urgence Toxida

Santé

Plaidoyer et implémentation de projets dans le domaine de la réduction de risques.

Numéro d'accréditation auprès du National CSR CommitteeN./1037

La réduction de risques (RdR) comprend une série de stratégies dont le but premier est de réduire l’impact du VIH et autres infections transmissibles par le sang au sein de la communauté des usagers de drogues injectables.
Les programmes de RdR disponibles :

  • Le programme de substitution à la méthadone
  • Le programme d’échange de seringues, qui contribue largement à réduire la quantité de seringues usagées dans les lieux publics (terrains vagues, plages...) et dans la communauté.

Réduire le nombre de seringues usagées dans la communauté est un moyen de réduire les risques d’être infecté par le VIH et les hépatites. De plus, procurer du matériel d’injection stérile aux usagers de drogues injectables est aussi un moyen de prévenir abcès et autres complications sanitaires. De manière plus générale, le programme d’échange de seringues est un projet de santé publique.
Le VIH et les autres infections transmissibles par le sang représentent un coût élevé pour la santé publique. De plus, le programme d’échange de seringues est un moyen d’atteindre des populations cachées de personnes qui s'injectent des drogues et de faire le lien entre eux et les services sanitaires et sociaux existants, notamment le programme de méthadone ou les centres de désintoxication.

  • 2004 : CUT voit le jour en tant que plateforme, date à laquelle il n’existe aucune stratégie de Réduction de Risques (RdR) à l’île Maurice. Cette plate-forme regroupe différents acteurs de la société civile et ONG impliqués dans le domaine du VIH et des drogues injectables.
  • 2005 : CUT organise un concert public pour parler de la Réduction de Risques, et est ensuite reçu par les Ministres de la Justice et de la Santé pour en discuter.
  • 2006 : CUT lance sous l’égide de PILS (ONG de lutte contre le sida et membre de CUT) le premier programme d’échange de seringues à Maurice (le premier de l’Océan Indien et de l’Afrique).
  • 2007 : CUT est enregistrée au Registrar of Associations. CUT obtient aussi une subvention du Open Society Institute (OSI), – à travers PILS, CUT envoie ainsi 6 de ses membres et invite 2 hauts fonctionnaires du Ministère de la Santé, pour une visite d’apprentissage à travers divers projets de RdR en Pologne
  • 2008 : CUT obtient une subvention de l’Union Européenne pour mener à bien ses projets.
  • 2009 : CUT inaugure ce siège social et la première conférence sur les Opiacés et la Réduction des Risques à l’île Maurice, avec la participation de médecins, travailleurs sociaux, ONG, bénéficiaires, membres du Gouvernement, aussi bien que des intervenants étrangers venus des Etats-Unis, d’Australie, de Suisse, du Kenya et de la Tanzanie.
  • 2010 : CUT bénéficie d’un budget du Fonds Mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme (Global Fund to Fight Aids, TB and Malaria) – Round 8. CUT présente aussi un Shadow Report au Comité des Nations Unies sur les Droits Économiques, Sociaux et Culturels à Genève, en collaboration avec l'International Harm Reduction Association (IHRA) – plus tard devenu le Harm Reduction International (HRI), et la plupart de ces recommandations ont été prises en considération par le comité, et envoyées au Gouvernement. CUT augmente graduellement son travail de terrain avec l'ouverture de nouveaux sites d'échange de seringues.
  • 2011 : CUT organise, en collaboration avec IDPC (International Drug Policy Consortium) une rencontre de plaidoyer à haut niveau par rapport aux politiques des Drogues. CUT organise aussi la 2e Conférence sur la Réduction des Risques à l’île Maurice, après laquelle un rapport de Conférence et un document de plaidoyer est publié.
  • 2012 : CUT lance son projet de caravane communautaire qui offre le programme d’échange de seringues, de même que les services offerts sur le conteneur. La caravane opère cependant dans les zones rurales, et les zones non desservies par les programmes de réduction des risques.
  • 2013 : CUT est sélectionné pour siéger sur le 'Harm Reduction Committee’, sous le National Aids Secretariat (NAS), qui travaille (à l'époque) sous l'égide du ‘Prime Minister’s Office’. CUT participe à une rencontre en vue de créer un Réseau régional de Réduction des Risques au niveau de l’Afrique de l’Ouest, avec pour but de renforcer la collaboration entre divers acteurs de la Réduction des Risques au niveau régional.
  • 2014 : CUT participe à la 20e Conférence internationale sur le Sida à Melbourne en Australie, et fait une présentation sur l'harmonisation de la santé publique et la sécurité publique dans un contexte politique conservateur. CUT participe à la 57e session de la Commission des Stupéfiants des Nations Unies à Vienne, en tant que membre de la délégation de la société civile.
  • 2015 : CUT participe à la campagne internationale ‘Support Don't Punish’, entre 2013-2015, et organise une rencontre avec la société civile à la place Raymond Chasle, Rose Hill. CUT à travers sa coordinatrice a participé à un workshop organisé par la UNODC/UNAIDS/WHO et a participé au développement d’un manuel sur les Consommateurs de Drogues Injectables. CUT devient le représentant des associations engagées dans la réponse au VIH sur le Country Coordinating Mechanism (CCM) du Fonds mondial. Le chargé de Plaidoyer et de Communication, Kunal Naik est élu Chairperson du CCM. Shadow Report au Comité des Nations Unies sur les Droits Economiques, Sociaux et Culturels à Genève, en collaboration avec le International Harm Reduction Association (IHRA), et la plupart de ces recommandations ont été prises en considération par le comité, et envoyé au Gouvernement  - CUT est aussi sélectionnée pour agir en tant que Récipiendaire Principal des ONG pour l’appel à projet du Fonds Mondial – Round 10.

Réduire l’incidence du VIH et des autres maladies transmissibles par le sang.

CUT est une Organisation Non Gouvernementale qui met en réseau les différents partenaires de la société civile ayant un lien avec les problématiques du VIH et des drogues injectables. CUT s’occupe de l’implémentation de projets de Réduction de Risques par rapport aux drogues injectables dans la République de Maurice, principalement le Programme d'Échange de Seringues. CUT s’occupe aussi de tout le plaidoyer en rapport avec la Réduction de Risques à travers des liens étroits avec les médias, aussi bien que des projets de plaidoyer de plus grande envergure.

The Global Fund to fight AIDS, Tuberculosis and malaria > Entreprises privées (CSR)

Nombre de bénéficiaires : 2500 Usagers de Drogues Injectables et leurs partenaires sexuels.

Nos actus
  • kun.jpg
    Drogues : Une approche humaine plutôt que répressive
    CUT - Collectif Urgence Toxida
    23 juin 2017
    Lire Plus
  • Drogues--Parlons-en.jpg
    Drogues : Parlons-en
    CUT - Collectif Urgence Toxida
    28 juin 2016
    Lire Plus
  • DSC_0610.JPG
    Devenez partenaire de CUT !
    CUT - Collectif Urgence Toxida
    01 juin 2015
    Lire Plus
Contactez cette ONG
  • Président
    Mrs Rozy Khedoo
  • Responsable
    Kunal Naïk
  • Adresse

    Western lane, Candos, Quatre-Bornes

Entrez votre demande (par mots-clefs) :