Association pour l'accueil des femmes et des enfants en difficulté (AFED)

Exclusion

Nous venons en aide aux femmes victimes de violences domestiques et à leurs enfants ainsi qu'aux enfants victimes de violences, aux plus démunis, filles-mères et mères célibataires. Nous accompagnons aussi les personnes qui ont du mal avec des démarches administratives pour leurs pensions, à l'hôpital etc.

Numéro d'accréditation auprès du National CSR CommitteeNCSRF/2018/0105

Nous venons en aide aux femmes victimes de violences domestiques et à leurs enfants ainsi qu'aux enfants victimes de violences, aux plus démunis, filles-mères et mères célibataires. Nous accompagnons aussi les personnes qui ont du mal avec des démarches administratives pour leurs pensions, à l'hôpital etc.
Nous souhaitons créer une maison d'accueil pour des enfants victimes d'abandon. 

Nos activites prévues pour les enfants : 
 
Théâtre | Peinture | Jeux éducatifs | Jeux qui renforcent les liens : Domino etc | Spectacles pour la fête des mères et la fin d’année | Club de vacances | Sorties découvertes | Danse | Slam | Atelier Manuel


Bénéficiaires:

25 enfants en difficulté

L'association pour l'accueil des femmes et des enfants en difficulté (AFED Mauritius) a été fondée le 7 juillet 2016 par Mlle Nelly Beg, elle-même mère-célibataire d’une petite fille. Ayant déjà connu l'expérience de la levée de fonds pour quelques organisations françaises, elle cherche à amener du nouveau sur le plan social à Maurice, notamment dans l'univers des maisons d'accueils (ici appelées "Shelters"). 

Le socle affectif sur lequel on prend appui pour favoriser le développement harmonieux des enfants se décline au quotidien par :
l’opportunité pour ces enfants de continuer à vivre avec leurs frères et sœurs, tant que possible ; L'A.F.E.D accompagnera des frères et sœurs dont la situation familiale rend nécessaire pour eux un placement en maison d'accueil et permet aux fratries de grandir ensemble, dans un cadre de vie de type familial.

Séparé de ses parents et des réseaux de soutien de sa famille biologique, l’enfant est plus vulnérable ; il ne se sent pas en sécurité, se dévalorise, souffre de carences affectives et est perturbé dans son sentiment d’appartenance. Protéger les liens avec ses frères et sœurs permet d’atténuer le traumatisme et aide l’enfant privé de sa famille à se reconstruire.

La stabilité du cadre de vie des enfants, fondée sur la conviction qu’une relation durable avec un adulte est nécessaire au développement de l’enfant ; L’intérêt supérieur de l’enfant prime dans tous les actes de la vie quotidienne et toutes les décisions qui concernent son développement et son avenir. L’échec scolaire des enfants placés n’est pas une fatalité !

Ne pouvant être maintenus dans leur milieu familial, les enfants placésont besoin de soins et d’attention particuliers. La mission qui nous est confiée sera de:

· pourvoir à l’ensemble des besoins fondamentaux de l’enfant ;
· favoriser son développement physique, intellectuel, affectif et social ;
· assurer son éducation dans sa globalité ;
· veiller à son intérêt supérieur dans toutes les décisions qui le concernent et au respect de ses droits de manière générale.

Dans cette approche, la scolarité occupe nécessairement une place importante. L’engagement sur le long terme renforce cette responsabilité et offre de nombreuses opportunités : les enfants ont la possibilité de se projeter et la continuité de l’accompagnement permet d’envisager un suivi de la scolarité sur le long terme.

L’ACCÈS À L’AUTONOMIE
Après un accueil dans la durée, on a la responsabilité de les préparer le mieux possible à l’entrée dans le monde du travail avec un niveau de formation satisfaisant, à une vie autonome avec les compétences nécessaires (gérer un budget et maîtriser les actes de la vie courante, prendre soin d’eux-mêmes, se constituer leur propre réseau relationnel…). De plus, l’association reste disponible, même après la fin de leur prise en charge, pour apporter des conseils, une aide dans certaines démarches, un soutien financier pour réaliser un projet ou faire face à une situation d’urgence.

LA RECONSTRUCTION PAR LA CULTURE ET LE SPORT
Qu’elle soit verbale, corporelle ou encore artistique, individuelle ou collective, l’expression permet à chacun d’exister. Que ce soit à travers le sport, la musique, le théâtre ou le dessin, tous les moyens sont bons pour aider chaque enfant à surmonter son traumatisme pour reprendre sa vie en main. Pour les enfants accueillis, plus encore que pour leurs pairs, l’adolescence est une période souvent complexe : ils manquent de confiance en eux, développent des sentiments négatifs, mettent à l’épreuve les liens avec les accueillantes, avec leurs frères et soeurs, ont des difficultés à apprendre… Leur progression vers l’autonomie est bien souvent dysharmonique et conduit parfois les équipes à douter des compétences des jeunes, renforçant encore les peurs de ces derniers.

NOTRE AMBITION
Permettre au jeune, dans des conditions où il se sent en sécurité, de découvrir, d’apprendre et d’expérimenter des environnements et groupes différents, de développer des compétences nouvelles et lui proposer des modes de comportements alternatifs.
 


Activities from 2016 to 2018

  • 11 November 2016:
    Pacific Walk for women who died under violence domestic | From Champs de Mars to Jardin de la Compagnie

  • 24 December 2016:
    "Un Sourire pour Noël" for 350 children’s of Longère Blanc, Baie du Tombeau | Distribution of gifts

  • 4 March 2017:
    Radio broadcast for prevention of domestic violence

  • July 2017:
    Marché aux puces

  • September 2017:
    Opening a center for children (unfortunately closed 3 months later due to lack of funds

  • 24 December 2017:
    "Un Père Noël" pour tous" for needy children | Distribution of gifts in the north and Plaines Wilhems

  • 18 March 2018:
    Candle-selling in Floreal 

Nos actus
Contactez cette ONG
  • Président
    Mlle Nelly Beg
  • Responsable
    Oceane Battour
  • Adresse

    H14, Riverwalk,  Vacoas

Entrez votre demande (par mots-clefs) :