Actus

Chrysalide Pour l’amour de ses enfants 20 mai 2016
  • DSC_1591.JPG

Il y a quelques années, si quelqu’un avait demandé à Nathalie (prénom modifié) de quoi serait faite sa vie aujourd’hui, elle aurait été dans l’incapacité de la décrire. Après un long passage de dépendance à la drogue dure, un déclic la frappe de plein fouet. Sa nièce n’est qu’une enfant de dix ans quand elle lui dit son inquiétude et son souci de la voir malade.

“Elle m’a dit : ‘Tu devrais arrêter’. Elle m’a fait voir dans son raisonnement d’enfant que j’étais capable de reprendre le dessus. Ses mots m’ont touché et j’ai pris la décision de tout faire pour changer les choses qui ne fonctionnaient pas dans ma vie. Pour mes enfants et pour ma propre santé qui commençait à se détériorer, j’ai décidé de tenter une thérapie.”

C’est ainsi qu’en 2007, Nathalie intègre le centre Chrysalide. Aujourd’hui âgée de 43 ans, c’est avec fierté qu’elle évoque son quotidien, désormais axé autour de ses responsabilités de mère et de femme active, engagée dans le monde du travail. Employée dans le même centre depuis 2009 en tant que travailleuse de terrain, elle suit et accompagne des femmes dépendantes à la drogue ou l’alcool. Ses enfants sont son moteur. Elle essaie de leur donner l’éducation qu’elle n’a pas eue, et est plutôt heureuse de voir ses efforts porter leurs fruits.

Benny (prénom modifié), son fils de 13 ans, est particulièrement doué à l’école. Ambitieux et pleins de rêves, il est conscient des efforts que fait sa mère pour son éducation et celle de sa jeune sœur. Récemment, Benny était primé dans son école pour son travail effectué l’année dernière. “Il a l’esprit de compétition et fait tout pour rester le premier de la classe. Il aime relever les défis et sait que l’éducation est ce qui l’aidera à progresser dans la vie”, souligne Nathalie. Ceci va dans le sens des valeurs qu’elle souhaite faire passer à ses enfants car, dit-elle, « chaque personne doit avoir un objectif à atteindre et travailler dur pour arriver à cet objectif. »

Très reconnaissante envers l’ONG qui l’a accueillie et auprès de qui elle travaille, elle souligne que le centre lui a donné les armes pour comprendre, à travers un long travail d’introspection, son propre fonctionnement, ses forces et ses faiblesses. “J’étais quelqu’un de très renfermé, je parlais très peu de moi, je n’avais pas de but et pas de confiance en moi. Aujourd’hui je suis heureuse de vivre et de prendre soin de mes enfants. J’ai deux autres enfants plus âgés, avec qui je ne pourrai pas rattraper le temps perdu, mais je fais ce que je peux pour être une bonne mère pour les deux plus jeunes. J’ai appris à devenir mère en cours de route. J’essaie de leur donner ce qu’il faut pour les aider dans leurs parcours de vie.”


Un programme en six mois
C’est un programme de réhabilitation de plus ou moins six mois (dépendant de la personne) en mode résidentiel, qui est établi pour les bénéficiaires de l’association Chrysalide. Comme Nathalie, d’autres travailleurs de terrain vont à la rencontre de femmes dépendantes à l’alcool ou la drogue et les réfèrent vers les centres appropriés, et si elles le souhaitent, leur proposent d’intégrer le programme de Chrysalide. Des thérapies familiales et de groupes font aussi partie des services de l’association.
Pour plus de renseignements, appelez sur le 452 5509. Le centre se situe sur la Route Royale de Bambous.  

« Retour à la page Actus
Les autres actus de cette ONG
Entrez votre demande (par mots-clefs) :