Actus

Caritas Ile Maurice Le SEED, graine de l’espoir 18 juil. 2016
  • Le-SEED,-graine-de-l’espoir.jpg

Le dimanche 3 juillet, Caritas Ste Hélène a organisé une journée d’activités pour marquer les 25 ans de son Service d’Ecoute et de Développement (SEED). 46 SEED sont en opération depuis que le premier a été lancé à Roche-Bois en 1984.

Les unités de Service d’Ecoute et de Développement (SEED) font partie du service d’accompagnement et de développement que donne Caritas à ses usagers. Elles sont nées du besoin de compléter le service caritatif donné jusque-là – distribution de colis alimentaires et de vêtements –, par une écoute et un accompagnement plus approfondis. « Le service d’écoute nous permet d’évaluer la situation économique et les besoins des bénéficiaires avec lesquelles nous travaillons », explique Patricia Hurdoyal, coordinatrice du SEED de Caritas Ste Hélène et des actions de Caritas dans les hautes Plaines Wilhems.

De manière générale, le SEED va au delà de l’aspect humanitaire. Il propose aux bénéficiaires un accompagnement social visant à leur « empowerment », afin qu’ils s’arment d'outils adéquats pour se sortir eux-mêmes des situations de pauvreté. « Il était nécessaire de faire évoluer notre approche en parant aux besoins émergeants des bénéficiaires et en les poussant vers davantage d’autonomie », indique Pascal Herry, coordinateur national du SEED.

Faire avec lui et non pour lui

Les objectifs du SEED sont d’accueillir les personnes en situation de pauvreté afin de leur redonner un certain sentiment de dignité, d’écouter leurs ressentis et leurs points de vue, de les visiter afin de mieux comprendre l’environnement dans lequel ils vivent, de les accompagner en vue de leur redonner confiance dans leurs aptitudes à faire face aux situations auxquelles ils sont confrontés, de les soutenir dans leur combat et de militer auprès d’eux pour la reconnaissance de leurs droits.

« Il s’agit de faire avec le bénéficiaire et non pour lui », précise encore Pascal Herry.  Car le but est qu’il soit à même de se reconstruire socialement, "dans un développement intégral et intégré", pour reprendre le motto de Caritas. « C’était important de sortir les bénéficiaires d’une situation d’assistanat et de cheminer avec eux vers leurs développements personnels respectifs. »

Quelque 400 bénévoles et volontaires, 7,400 bénéficiaires directs et 37,500 bénéficiaires indirects sont concernés par le projet SEED (à l’échelle nationale) de Caritas.

Du côté du SEED de Ste Hélène, 1847 personnes ont été accompagnées tout au long de l’année dernière.


25 ans pour le SEED de Ste Hélène

A l’occasion de son 25e anniversaire, les membres de l’équipe ont organisé un Caritas Day le dimanche 3 juillet, une journée de rencontre entre les différentes équipes de Caritas de la région des hautes Plaines Wilhems.

Les bénéficiaires des branches Caritas de cette zone (affiliées aux paroisses Ste Hélène, St Paul, Visitation et Ste Thérèse) ont été invitées à exposer leurs produits développés sous les différents ateliers « Empowerment » et générateurs de revenus - cuisine, artisanat, etc - de l’organisation.

Les responsables de l’équipe de SEED Ste Hélène en ont profité pour faire voir et parler de leurs activités et services : visites, formation, secours d’urgence, aide alimentaire, logement, accompagnement scolaire, orientation professionnelle, création de petite entreprise…

Du terrain au service d’écoute

Le SEED de Ste Hélène couvre dix quartiers. Au sein de chacun d’eux, deux représentants servent de relais entre les habitants suivis et le SEED, une manière de leur faire conserver leur dignité, car souvent, et malgré leurs situations précaires, ils n’osent pas solliciter l’aide de Caritas.

La vingtaine de représentants, appelés CPQ – Comité Paroissial de Quartier – siège sur un comité élargi du SEED (qui inclut les membres du comité exécutif). Cette structure ainsi montée permet de faire remonter les informations du terrain vers le service, afin que les besoins soient toujours écoutés.

De plus, plusieurs bénévoles et volontaires aident, de leurs petites mains, à l’aboutissement de chacun des projets.

La Ferme Communautaire O’Connor

L’un des projets phares de Caritas Ste Hélène est la ferme communautaire à O’Connor. Lieu utilisé pour la formation en agriculture et élevage, et pour le développement personnel d’une quinzaine de femmes, ce projet comprend le « Life Skills Management Program », afin d’offrir une approche holistique dans la prise en charge des personnes suivies. La formation agricole est donnée par le F.A.R.E.I  - Food and Agricultural Research and Extension Institute (qui regroupe les anciennes fonctions du Food and Agricultural Research Council – FARC - et du Agricultural Research and Extension Unit – AREU -). La ferme sert de mise en pratique de la théorie apprise sur une durée d’une année. Elle produit des légumes et des œufs et comprend un élevage de lapins.

« Retour à la page Actus
Les autres actus de cette ONG
  • Thessa Labeauté.JPG
    Femmes engagées : Thessa Labeauté
    Caritas Ile Maurice
    24 juil. 2020
    Lire Plus
  • DSC_0707.JPG
    Caritas et CDL Knits en collaboration sur le projet « rugmats »
    Caritas Ile Maurice
    15 févr. 2019
    Lire Plus
  • DSCF0139.JPG
    Espace de vie à l’Escalier
    Caritas Ile Maurice
    09 avr. 2018
    Lire Plus
  • 10403257_668516383238734_1204428791284261175_n.jpg
    Des donateurs recherchés pour les repas
    Caritas Ile Maurice
    26 juil. 2017
    Lire Plus
  • DSC_1520.JPG
    Cannes en fleur : le coin sucré de Caritas
    Caritas Ile Maurice
    09 mars 2017
    Lire Plus
  • Beaucoup-de-choses-dépendent-de-décisions-politiques-fortes.jpg
    « Beaucoup de choses dépendent de décisions politiques fortes »
    Caritas Ile Maurice
    25 juil. 2015
    Lire Plus
  • DSC_0446.JPG
    Les cowboys en selle !
    Caritas Ile Maurice
    22 juin 2015
    Lire Plus
  • Patricia.JPG
    Pas d'âge pour apprendre !
    Caritas Ile Maurice
    21 janv. 2015
    Lire Plus
Entrez votre demande (par mots-clefs) :